Comment utiliser des bâtons de marche?

//

L’utilisation de bâtons de randonnée et de trekking a pour but de donner à l’utilisateur un sentiment de confiance et de stabilité accrus. Une paire de bâtons de trekking peut s’avérer très utile dans de nombreuses situations, notamment lorsque vous traversez un terrain montagneux difficile, lorsque vous avez besoin de stabilité sur les trottoirs et dans les parcs, etc.

Les bâtons réduisent la pression exercée sur vos articulations, ce qui est particulièrement utile lorsque vous vous déplacez sur une pente. Si vous souffrez d’arthrose ou si vous êtes en surpoids, c’est un avantage considérable pour vous.

Bien se servir de vos bâtons de marche

Pour commencer, concentrez-vous sur la prise. Relâchez votre prise sur la perche pour qu’elle puisse tourner entre votre pouce et votre index. Cela vous permettra de déplacer la perche en avant et en arrière. Les poignées sont souvent inclinées afin de pouvoir être utilisées plus efficacement.

Si vous maintenez votre prise lâche, il vous faudra très peu d’effort pour faire basculer la canne vers l’avant à chaque pas que vous ferez. Pour vous habituer à la bonne prise en main, tenez-la entre le pouce et l’index, sans utiliser les autres doigts au début. C’est tout ce dont vous avez besoin. Vous êtes libre de fermer légèrement les autres doigts.


Effectuez le mouvement approprié du bras


Lorsque vous marchez et utilisez les bâtons, assurez-vous que vos coudes restent proches de vos côtés. À la fin de chaque foulée, il est nécessaire de retourner la perche du côté opposé. Il s’agit d’un très léger mouvement du poignet ou d’un mouvement vers le haut de l’avant-bras. Si vous avez une prise molle sur la perche, cela la forcera à tourner vers l’avant dans la bonne direction.

A lire  Bâton de trail - le tsl connect carbon 5

L’action des bras et des jambes opposés est nécessaire. Vous développerez une démarche vacillante si vous amenez le même bras et la même jambe en avant en même temps. Si cela ne vous semble pas facile tout de suite, vous devrez peut-être vous entraîner un peu au début. Vous devriez être capable de dire si vous êtes tombé dans le schéma bras/jambe opposé si vous marchez normalement tout en traînant les bâtons derrière vous avec une foulée naturelle. Vous êtes maintenant capable de lever les bâtons suffisamment haut pour que les pointes de chaque pas soient en contact avec la terre.

Il n’est pas nécessaire de placer fermement la pointe de l’objet dans la terre. Lorsque vous marchez, vos bras sont libres d’effectuer des mouvements naturels vers l’avant et vers l’arrière. Vous n’avez pas besoin de faire des mouvements tendus ou excessifs avec vos bras. Vous devrez ajuster la longueur des bâtons afin de maintenir un angle de coude lorsque les bâtons sont en contact avec le sol.

Le planter du bâton


Pour des raisons de stabilité, l’extrémité de la perche sera légèrement piquetée. Elle ne fait que frôler le sol jusqu’à ce que vous la fassiez basculer vers l’avant au moment de l’étape suivante. Vous pouvez exercer une certaine pression dessus si vous voulez ajouter un mouvement défini et recevoir un exercice pour le haut du corps en même temps.

En montée ou sur le plat, il peut offrir un peu de puissance, mais en descente, il peut fonctionner comme un frein et vous ralentir. Veillez à appliquer une pression à la fois à l’arrière et en bas lorsque vous utilisez la méthode « planter et pousser ».

A lire  Bâton Leki micro trail pro : les meilleurs du marché ?

Quand utiliser les deux bâtons


Il se peut que vous souhaitiez positionner les deux bâtons devant vous en même temps lorsque vous montez ou descendez une pente, lorsque vous franchissez des bordures ou des escaliers, ou lorsque vous faites l’une de ces choses.

Utilisez la méthode du « swing and drop » en basculant les deux bâtons vers l’avant d’un mouvement souple, puis en marchant un à quatre pas en avant de là où vous étiez. Lorsque vous pensez pouvoir profiter de la stabilité des bâtons, donnez-leur un autre coup vers l’avant.

Crédit: chaine youtube Trek Attitude

Lorsque vous partez à la chasse aux champignons, il est préférable de n’avoir qu’un seul bâton de trekking avec vous à tout moment. Vous pouvez changer souvent de place. Vous allez avoir besoin de l’usage de l’autre main pour porter le panier. En outre, on peut utiliser le bâton pour écarter les branches qui se trouvent sur notre chemin.

Un bâton de marche est suffisant si notre excursion est courte et se déroule sur un terrain plat. En revanche, si nous partons en randonnée, il est fortement conseillé d’utiliser deux bâtons de trekking afin d’accroître notre stabilité et notre équilibre et de réduire le stress que la randonnée impose à nos articulations et à nos muscles.

Laisser un commentaire

trail lab

Site géré par des amoureux du trail et qui avaient pris part à la 6666 en son temps. On perpétue l'aventure ici !

La route
Trail
Matériel